Portrait : Natasha du blog Echos verts

Natasha Tourabi, est à l’initiative du blog Échos verts. Appréciant son engagement, sa démarche écologique et son talent pour partager ses expérience avec ses lecteurs, nous l’avons contactée.  Elle a accepté de nous en dire un peu plus sur sa démarche et c’est avec plaisir que nous lançons ce nouveau portrait pour vous faire découvrir cette jeune femme qui, chaque jour, avance un peu plus dans sa  démarche de simplicité volontaire.

L’écologie, une seconde nature

C’est en décrochant une bourse pour passer son bac au Canada que Natasha a son premier déclic. D’origine grenobloise, elle est pourtant entourée de magnifiques massifs montagneux. Mais ceux-ci sont plus synonymes de loisirs que de nature.
C’est en arrivant dans une région sauvage de la côte Ouest Canadienne qu’elle prend réellement conscience que Nature, humain et espèces animales forment un tout.

Quelques années plus tard, retour au Canada pour y enseigner à l’United World College, un établissement rassemblant des élèves du monde entier autour de l’idée de réfléchir à un monde meilleur. Si les grandes thématiques environnementales y sont enseignées elle s’aperçoit que les élèves sont un peu perdus quant à intégrer l’écologique de manière concrète.
Elle crée un blog pour mettre en avant des initiatives, donner des idées. Échos verts était né !

Eco-défis : l’écologie en pratique

Sur son blog, Natasha a très rapidement l’idée de créer des éco-défis . Chaque mois elle se fixe un objectif pour se rapprocher du mode de vie sain, éthique et écologique auquel elle aspire. Petit à petit des lecteurs et lectrices décident de la suivre en se lançant eux-aussi dans le défi.
Via un groupe facebook dédié , chacun partage ses expériences. Une richesse d’échanges qui est la marque de fabrique du blog.
Natasha ne fait également pas les choses à moitié et va jusqu’au bout de sa démarche pour chaque défis. Nous lui avons demandé de nous partager son retour d’expérience au travers de quelques exemples :

Quel a été le défi le plus dur pour toi à mener ?

Réduire l’usage d’internet . Peu de personnes réalisent l’impact réel du virtuel. Nous avons pris des réflexes qui font que nous sommes tout le temps connectés.
Le défi sur la garde-robe écologique, éthique et minimaliste est très compliqué également. Les vêtements fabriqués dans des conditions éthiques et avec des matières et teintures écologiques sont encore rares et assez chers.

Et dans ta salle de bain. Comment gères-tu le choix des produits que tu utilisent quotidiennement ?

J’ai fait un premier tri en 2013 pour enlever tout le superflu et réduire mes déchets, ce qui était ma première motivation. J’ai aussi découvert que dans les compositions des produits que j’utilisais il y avait des ingrédients très dangereux.
Puis j’ai découvert les produits bruts. Je trouve ça rassurant car on sait exactement ce qu’ils contiennent.
Je ne me maquille plus, j’utilise un seul savon pour le corps et le visage, du beurre de karité ou de l’huile de macadamia pour sceller l’hydratation du visage, des lèvres, du corps et des cheveux.
Pour le dentifrice j’ai opté pour le produits zéro déchet et fabriqué en France.
Pour les règles, j’ai utilisé une coupe menstruelle pendant plus d’un an mais je suis maintenant en train de tester le free flow.
Je n’ai en revanche pas encore fait l’impasse sur l’épilation et vais chez l’esthéticienne. C’est ma limite. Je pense que pour que les choses fonctionnent durablement il faut rester dans sa zone de confort. Savoir ce qu’on est prêt à faire ou non comme sacrifice.
Il faut également que le changement  arrive au bon moment !

Et selon toi quel est le geste écologique le plus facile à adopter ?

Bannir les sacs plastiques de son quotidien. C’est en fait facile et demande juste un petit peu d’organisation.

Natasha en 4 questions

Si tu étais une couleur : violet. C’est une couleur qui m’apaise, me fait du bien

Si tu étais un objet : une gourde. Je ne sors jamais sans ma bouteille d’eau

Si tu étais un livre : plaidoyer pour les animaux de Mathieu Ricard, un livre qui est avant tout un plaidoyer pour un monde plus humain, à lire par quiconque dit rêver d’un monde en paix et d’un monde meilleur.

Si tu étais un animal : un papillon. Cet insecte m’a toujours fasciné. Il est visuellement très complexe et en même temps très éphémère.

Ce contenu a été publié dans Consommer autrement, Non classé, Portrait d'expert. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Portrait : Natasha du blog Echos verts

  1. Ping : Le meilleur de 2015 | Échos verts

  2. Ping : Et si c’était > le jury du concours photo | Blog des Tendances d'Emma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *